anicroche


anicroche

anicroche [ anikrɔʃ ] n. f.
• 1584; « sorte d'arme » 1546, probablt recourbée (croche) en bec de cane (a. fr. ane)
Petite difficulté qui accroche, petit obstacle qui arrête. accroc, 1. incident. Tout s'est bien passé, à part quelques petites anicroches.

anicroche nom féminin (de croche, crochet) Familier. Petit obstacle qui arrête la réalisation de quelque chose ; ennui, incident. ● anicroche (difficultés) nom féminin (de croche, crochet) Orthographe Sans anicroche. Toujours au singulier. Genre Féminin : une petite anicroche. ● anicroche (synonymes) nom féminin (de croche, crochet) Familier. Petit obstacle qui arrête la réalisation de quelque chose ; ennui, incident.
Synonymes :
- pépin (familier)

anicroche
n. f. Petite difficulté qui arrête, contretemps. Arriver sans anicroche(s).

⇒ANICROCHE, subst. fém.
Fam. Obstacle ou difficulté occasionnant un désagrément passager :
1. Vraiment, je suis maudit! À chaque œuvre de moi, il y a une anicroche, un incident porte-malheur, tout à fait indépendant de l'œuvre.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1896, p. 965.
2. Et ce ne sera pas ces chercheurs d'anicroches
Qui viendront nous chercher dans le trouble et l'ordure.
PÉGUY, Ève, 1913, p. 905.
3. Je me contiens!... Je me contrains!... Je me domine pour éluder toute occasion d'anicroche, d'escarmouche!
CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 318.
SYNT. À la moindre anicroche; à la première -; avoir une ou des anicroches.
Rem. Selon Ac. Compl. 1842 et BESCH. 1845, le mot désigne aussi une arme en forme de croc (sens mentionné dans les rubriques étymol. de la plupart des dict. gén.).
PRONONC. ET ORTH. :[]. Enq. ://. — Rem. LITTRÉ rappelle que le mot s'écrivait hanicroche au XVIIe s. (cf. aussi DG, ROB. et QUILLET 1965).
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1546 hanicroche « sorte d'arme en forme de croc » (RABELAIS, Le Tiers livre, prologue, éd. Marty-Laveaux t. 2, p. 7 : Esguisoient [...] halebardes, hanicroches), attest. isolée; sens maintenu en Suisse romande : a. neuchâtelois, 1697 (Arch. Neuchâtel, Not. J. Bourgeois, 7 ds Pat. Suisse rom. t. 1); mentionné ds Ac. Compl. 1842; 2. 1584 fig. anicroche « ce qui accroche, ce qui blesse » (THEVET, Hommes Illustres, 108 ds QUEM. : Quelque belle mine qu'ilz facent [les Anglais] ilz gardent tousjours queque anicroche pour refrein de la balade), attest. isolée; cf. Suisse romande, Vaud, fig. « blessure meurtrissure » (Pat. Suisse rom., op. cit.); 1608 hennicroche « une petite difficulté, obstacle » (JEAN DU SIN, Rhét. d'Aristote, 279 ds R. Hist. litt. Fr., t. 2, p. 114 : Celuy qui sould un argument, insistant a l'encontre, se fonde, non sur ce qu'il n'est pas vray semblable, mais sur ce qu'il n'est pas nécessaire. Et pourtant le deffendeur a beaucoup plus d'avantage que le demandeur a cause de cet abus et hennicroche); 1648 anicroche (SCARRON, Virgile, V, 205 b, éd. Richardson : Nise étoit du but assez proche Quand il lui vint une anicroche).
Composé de croche « crochet » (XIIe s., Aliscans ds GDF.), et de ani- d'orig. obsc. A l'étymon a. fr. ane « cane » (1170-71, CHR. DE TROYES, Cligès, éd. W. Foerster ds T.-L.; du lat. anas, atis; L. SAINÉAN, R. des Et. rabelaisiennes, Paris, 1903, t. 5, p. 392 et SAIN. Sources t. 1, p. 85) s'oppose le fait que le bec de la cane est long et proéminent (d'où bec de cane) mais non recourbé; l'identification avec a. fr. ane, de ane, hane nom champenois du « crochet de fer servant à retirer la viande du pot » (SAINÉAN, loc. cit.) est très hasardeuse de même que l'attribution du sens de « crochet » au m. fr. hane (1417, Lille, ap. La Fons, Gloss. ms., Bibl. Amiens ds GDF. : Pour 1. c. de hanes a pallette pour clauwer ploncq a masières sour l'avant pie à le porte du Moliniel).
L'identification de a(r)ni- avec l'a. fr. harneis (harnais), croche étant en ce cas adj. au sens de « recourbé » (Gamillscheg ds Z. rom. Philol., t. 40, p. 131 et EWFS2) se heurte — d'une part au fait que les formes avec -r-, rarement attestées, sont seulement secondaires, prob. dues à une contamination; — d'autre part à l'emploi presque exclusif de harneis comme collectif au sens de « ensemble des ustensiles, matériel », voir Spitzer ds Z. rom. Philol., t. 56, p. 574.
Au rapprochement de ani- avec l'a. fr. haim « hameçon » (hameçon) (Guiraud ds Neophilologus, t. 40, p. 230) par l'intermédiaire d'une forme méridionale an, s'oppose le fait que l'a. prov. ne connaît que la forme am (Pt LEVY : am, hameçon), ce qui donnerait un composé amicroche.
STAT. — Fréq. abs. littér. :20.
BBG. — BRUANT 1901. — Canada 1930. — LAF. 1878. — LELOIR 1961. — LE ROUX 1752. — PIERREH. 1926.

anicroche [anikʀɔʃ] n. f.
ÉTYM. 1584; hanicroche, 1546, Rabelais « sorte d'arme » probablt recourbée — croche — en bec de « cane » (anc. franç. ane); ou (Guiraud), de ain, hain « hameçon », ce qui expliquerait les formes à initiale h.
Petite difficulté, petit obstacle qui arrête, empêche l'exécution de qqch. Difficulté, embarras, ennui, incident, obstacle. || À la moindre anicroche il abandonne. || Tout s'est bien passé, à part quelques petites anicroches. || Il n'y a pas eu d'anicroches. || Nous sommes arrivés sans anicroches (ou sans anicroche).
1 Anicroche d'un jour que l'aveuglement, le parti pris, la faiblesse transformèrent en catastrophe.
Georges Lecomte, Ma traversée, p. 46.
2 Mon bras se cicatrise lentement : la balle était entrée de biais (…) N'allez pas croire (…) que cette anicroche me mette à l'abri (…) je rejoindrai sans doute le front sans délai.
J.-R. Bloch, Deux hommes se rencontrent, p. 279.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • anicroche — ANICROCHE. subst. f. Difficulté, embarras. Il y a quelque anicreche dans cette affaire. Il trouve toujours quelque anicroche dans les choses les plus faciles qu on lui propose. Il est du style familier …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Anicroche — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. L anicroche est une arme d hast. Une anicroche est une difficulté, un obstacle ou un désagrément passager. Anicroche est un personnage de bande dessinée… …   Wikipédia en Français

  • anicroche — (a ni kro ch ) s. f. Ce qui accroche, arrête, empêche. •   Il s est trouvé une anicroche à son mariage, SÉV. 144. •   Tous ces gens là sont faits de croche et d anicroche, Je vous dis que je veux...., REGNARD le Bal, sc. 10. ÉTYMOLOGIE    Wallon …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ANICROCHE — s. f. Difficulté, embarras. Il y a quelque anicroche dans cette affaire. Nous avons rencontré des anicroches qui nous retardent.   Il se dit aussi de Mauvaises difficultés qu on fait naître à dessein. C est un chicaneur qui vous fera mille… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ANICROCHE — n. f. Légère difficulté, léger obstacle. Il y a quelque anicroche dans cette affaire. Nous avons rencontré des anicroches qui nous retardent. Il se dit aussi de Grandes difficultés qu’on fait naître à dessein. C’est un chicaneur qui vous fera… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • anicroche — nf., obstacle, ennui, embarras, problème, difficulté qui arrête, empêchement, contretemps, indisposition : anikroshe nf. (Albanais.001, Gruffy.014), arnikroshe (Thônes, Villards Thônes), nikroshe (Leschaux, Montricher), nikrotyi (Ste Foy) ; akrô… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Anicroche (Arme) — Pour les articles homonymes, voir anicroche. L anicroche est une arme d hast européenne composée d un coutelas recourbé pour couper les jarrets des chevaux ou « désosser » un chevalier en lui arrachant ses pièces d armure, elle est… …   Wikipédia en Français

  • Anicroche (arme) — Pour les articles homonymes, voir anicroche. L anicroche est une arme d hast européenne composée d un coutelas recourbé pour couper les jarrets des chevaux ou « désosser » un chevalier en lui arrachant ses pièces d armure, elle est… …   Wikipédia en Français

  • accroc — [ akro ] n. m. • 1530 « crochet »; de accrocher 1 ♦ (1680) Déchirure faite par ce qui accroche. Faire un accroc à son pantalon. Au billard « Le premier accroc coûte deux cents francs », roman d Elsa Triolet. Fig. Un accroc à la réputation (⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • ennui — [ ɑ̃nɥi ] n. m. • déb. XIIe; de ennuyer 1 ♦ Vx Tristesse profonde, grand chagrin. ⇒ tourment. « Si d une mère en pleurs vous plaignez les ennuis » (Racine). 2 ♦ Peine qu on éprouve de quelque contrariété; cette contrariété. ⇒ désagrément,… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.